Quel radiateur à inertie choisir ?

Si vous recherchez une solution de chauffage efficace, le radiateur à inertie vous conviendra sans aucun doute. Son utilisation vous apportera une chaleur homogène au quotidien et un meilleur confort. Cependant, cet appareil se décline sous plusieurs modèles. Il n’est donc pas toujours aisé de s’y retrouver. Afin de vous aider à mieux orienter votre choix, nous allons vous présenter les différents types de radiateurs à inertie. Tout ceci après vous avoir rappelé ce que c’est et ses avantages.

Qu’est-ce qu’un radiateur à inertie ?

Il s’agit en fait d’un appareil électrique qui utilise le principe d’inertie. Son installation tout comme son fonctionnement sont assez simples. Le radiateur possède un corps de chauffe qui intègre une résistance électrique. C’est cette dernière qui fait monter la température dans le dispositif.

Le corps de chauffe accumule la chaleur puis la diffuse dans la pièce. Avec ce principe, vous pouvez économiser jusqu’à 45 % sur votre facture d’électricité. Certains radiateurs à inertie ont deux corps de chauffe. Le premier est appelé « cœur de chauffe » et a pour rôle d’emmagasiner la chaleur produite par la résistance. Le second se charge de la restituer, mais avec une montée en température nettement plus rapide. Un thermostat permet d’élever ou de diminuer la température.

Dans l’un ou l’autre des cas, le confort de chauffe dont vous bénéficierez sera meilleur comparé à un convecteur électrique. De plus, cet équipement ne nécessite que peu d’entretien. Nous allons maintenant vous présenter les différents types de radiateurs à inertie du marché.

à Venir voir : objetsconnectes

Quels sont les différents types de radiateurs à inertie ?

Il y a deux catégories, notamment : les radiateurs à inertie sèche et ceux à inertie fluide.

Les radiateurs à inertie sèche

Ils possèdent un corps de chauffe solide. Comparés aux radiateurs à inertie fluide, ils ont une plus grande capacité de stockage et de restitution de la chaleur. Cela a pour avantage de limiter la consommation d’énergie. Par conséquent, la facture d’électricité se retrouve réduite. Ils sont idéaux pour une solution de chauffage à moindre coût.

à Venir voir : Comment lire les résultats d’un tensiomètre ?

Le cœur de chauffe des radiateurs à inertie sèche est composé de matériaux réfractaires. Il en découle donc plusieurs sous-catégories. Les plus courantes sont : les radiateurs à inertie stéatite, céramique, aluminium et fonte. Il existe également les radiateurs à inertie pierre de lave et brique réfractaire. Chacun d’eux a ses avantages ainsi que ses limites.

Les radiateurs à inertie fluide

Ce type de radiateur à inertie est un peu particulier. Ici, la résistance électrique est plongée dans un liquide. Cela peut être de l’eau, de l’huile ou encore de l’eau glycol. La résistance chauffe le fluide qui va ensuite tourner en circuit fermé à l’intérieur du radiateur. Cela permettra ainsi de diffuser la chaleur dans la pièce. En outre, cet équipement se rapproche un peu d’un chauffage central.

En effet, il fournit un confort thermique agréable et très proche d’un chauffage central. Mais, son prix d’achat est plus accessible. Cependant, il n’a pas une grande capacité de conservation de la chaleur. Il consomme donc plus d’électricité qu’un radiateur à inertie sèche. Toutefois, il fait monter rapidement la température. Il fera donc un excellent choix pour les salles de bains.

Conclusion

Le radiateur à inertie figure parmi les chauffages les plus confortables et les plus efficaces en plus d’être facile à utiliser. Cela explique pourquoi il est si prisé des particuliers et des professionnels. Il en existe deux types. En fonction de leurs avantages et inconvénients, vous saurez lequel vous convient le mieux. Vous devez tout de même prendre en compte d’autres éléments comme : la puissance, le format, la programmation, etc. Vous aurez plus de détails dans un autre article.

Nos sources : inertie-chauffage.com